Eau de pluie : l’alternative écolo

L’homme a besoin de consommer de plus en plus d’eau, alors que la disponibilité d’eau ne varie pas voire diminue. Je pense qu’il est aujourd’hui primordial de préserver l’eau douce, qui ne représente que 3% de la réserve disponible en eau sur terre.

L’arrivée des beaux jours amène avec elle des besoins divers en eau : que ce soit pour arroser son potager, son jardin, ou encore laver sa voiture. J’ai une solution pour optimiser la consommation de l’eau potable quand cela n’est pas nécessaire, il suffit de récupérer l’eau de pluie.

Soyez gentil avec l’environnement

J’ai fait quelques recherches : selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie, presque la moitié de la quantité d’eau consommée en France ne nécessite pas d’utiliser de l’eau potable, surtout pour les utilisations en extérieur.

Bref, je n’ai pas besoin d’eau potable pour nettoyer ma voiture ou arroser mes fleurs, et vous non plus. Je vous conseille d’utiliser l’eau de pluie lorsque cela est possible, en faisant cela vous préservez les réserves d’eaux douces.

Faites des économies

Depuis presque 10 ans, le prix de l’eau par mètre cube a augmenté de 90% et une hausse de son prix par an de 10% est même prévue dans les années à venir. Par exemple dans mon cas, la récupération de l’eau de pluie peut me faire économiser jusqu’à 50% sur ma facture d’eau.

Utilisez un récupérateur d’eau de pluie

Un récupérateur d’eaux pluviales est simple à utiliser : quand la pluie tombe sur le toit de votre maison, elle est ramenée depuis vos gouttières vers la cuve de récupération d’eau par un collecteur d’eau.

Selon votre budget, je préconise 3 solutions : soit une cuve à eau en plastique de 800 litres maximum, soit une cuve en polyéthylène de 2000 litres maximum, ou une citerne pouvant contenir jusqu’à 2000 litres.

Laisser un commentaire